Avec ou sans bruits parasites

"Un réseau de plus en plus serré de distractions et d’occupations vaines"

Tag: Administration système

Cheatsheet Symfony

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail

Créer un projet

– Créer répertoire

– Dans le répertoire, lancer :

symfony init-project nom_projet

– Dans ce répertoire, créer un fichier .htaccess :

php_value magic_quotes_gpc 0

– Donner au serveur apache la permission d’écrire dans le répertoire cache

– Il faut créer une application :

symfony init-app nom_app

– Création de la bdd

– Modifier fichier config/databases.yml en mettant les bonnes données pour la bdd :

dsn: mysql://symfony_user:symfony_password@localhost/symfony

et en enlevant les # en début de lignes.

– Modifier config/propel.ini

– Création du schéma de la base

symfony propel-build-schema

– Génération du modèle :

symfony propel-build-model

Faire en sorte que des noms signifiants apparaissent pour les objets correspondant à des clés externes

Il faut que la méthode toString() soit implémentée pour les classes concernées

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail

Cheatsheet pour Subversion

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail

Quelques commandes dont je veux me souvenir pour subversion.

Ignorer

Je veux ignorer tous les fichiers créés dans .lockfiles :

$ svn propedit svn:ignore .lockfiles

Un éditeur de texte s’ouvre dans lequel je peux écrire des motifs de noms de fichiers, par exemple “*”

Gérer des fichier provenant d’un fournisseur tiers

http://svnbook.red-bean.com/en/1.1/ch07s05.html

Evidemment, il y aussi mes liens del.icio.us sur subversion

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail

“No Database Drivers available!” lors de l’installation de SQL-Ledger

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail

En essayant d’installer SQL-Ledger sur une Ubuntu (Breezy), j’ai rencontré, au moment de créer la base en me connectant sur le script admin.pl, j’avais le message d’erreur suivant :

No Database Drivers available!

En cherchant un peu, j’ai découvert que ce problème venait de l’absence d’un pilote permettant la connexion à Postgres en perl. Le pilote en question semblait s’appeler libdbd-pg-perl, mais lorsque j’essayais d’installer cette bibliothèque avec apt-get, celui-ci me déclarait que ce paquet est obsolète. Finalement, j’ai installé libpq4 et tout a fonctionné.

tags technorati: , , ,
facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail

Utiliser VUE sous Linux

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail

VUE est une application open source de concept mapping créé à l’université de Tufts. Sa principale originalité repose dans le fait qu’elle peut être connectée à un dépôt de données, qui peuvent facilement être utilisées dans les cartes réalisées. Plus simplement, ce que j’aime avec ce programme, c’est qu’il me permet de faire des concept maps et des diagrammes simplement.
VUE

Pendant longtemps, seule une version Windows avec une machine java embarquée était disponible en téléchargement. Pourtant, j’avais connu ce programme lors d’un colloque sur le elearning organisé en Italie et je l’avais vu tourner sur un Mac…

Bien sûr, comme il s’agit d’un programme open source et que c’est du Java, il était possible de l’utiliser sous Linux avec un minimum de bricolage. Depuis peu, une version Mac est disponible et il est très facile de la faire fonctionner sur un Linux. Voici la démarche que j’ai suivie :

– Télécharger le zip de la version Mac ; pour ce faire, il faut être inscrit.

– Dézipper le paquet (je l’ai mis dans /usr/local/vue)

– Il suffit alors de lancer le fichier jar /usr/local/vue/VUE.app/Contents/VUE.jar avec la commande :

java -jar /usr/local/vue/VUE.app/Contents/VUE.jar

Ca y est, normalement vue fonctionne !

Il reste cependant quelques petites choses à améliorer.

Par exemple, il faut pouvoir utiliser une commande plus pratique pour le lancer. Je crée donc un script bash, que je place dans /usr/local/bin (ce répertoire est dans mon chemin d’exécution ($PATH) par défaut) et que j’appelle vue, simplement.

Ce fichier contient seulement les deux lignes suivantes :

#! /bin/bash
java -jar /usr/local/vue/VUE.app/Contents/VUE.jar

Dès lors, je peux lancer le programme en saisissant simplement vue dans un terminal.

Par ailleurs, je remarque très vite que l’ouverture des url ne fonctionne pas. Un petit coup d’oeil sur les messages d’erreur (assez verbeux, heureusement) affichés sur le terminal m’indique que celui-ci essaie d’invoquer la commande netscape pour ouvrir ces liens… Je fais un premier test en créant un lien symbolique vers /usr/bin/firefox, que j’appelle /usr/local/bin/netscape. Ca fonctionne, mais je rencontre tout de même un petit problème : Firefox refuse de se lancer si une autre instance est en cours d’exécution avec le même profil ; et il est rarissime que je n’ai pas déjà un Firefox ouvert.

J’en suis donc quitte pour lire un (tout) petit peu de doc sur Firefox, pour trouver l’option -remote qui permet de passer une commande à une instance de Firefox en cours d’exécution. Je supprime donc mon lien /usr/local/bin/netscape et je le remplace par un script ainsi formulé :

#! /bin/bash
/usr/bin/firefox -remote "openurl($*), new-tab"

Ce qui a pour effet d’ouvrir l’url passée en paramètre ($*) dans un nouvel onglet du Firefox courant en invocant la commande openurl().

Après cela, j’ai l’impression que tout fonctionne normalement, mais n’hésitez pas à me signaler si vous remarquez une fonctionnalité inactive.

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail